Cours d'anglais à Lyon, autres langues, Séjours avec Cours en immersion linguistique, Formation professionnelle

Comment demander une formation professionnelle :

Nous contacter au 04.78.39.39.64.  Nous vous aiderons pour votre demande de prise en charge:

  1. pour obtenir en ligne votre nombre d'heures de CPF
  2. en réalisant un TEST DE NIVEAU succint et définir un PROGRAMME de cours en fonction de vos DISPONIBILITES
  3. transmission en ligne de votre demande de prise en charge
  4. réception de l'accord de prise en charge
  5. DEBUT DES COURS selon vos disponibilités.

 

DEVIS et PLANNING DE FORMATION, sur demande :

MERCI DE NOUS CONTACTER:
TEST DE NIVEAU Iinguistique :
  • par téléphone au 04.78.39.39.64
  • sur rendez vous
  • ou via notre formulaire : TEST DE NIVEAU
INFORMATIONS A NOUS TRANSMETTRE 
  • votre niveau & nombre d'heures souhaité
  • le budget total de votre formation
  • vos disponibilités et la durée souhaitée pour votre formation.
  • le dispositif de prise en charge.

 

La Validation des acquis de l'expérience

Le VAE (validation des acquis de l'expérience) donne droit à un congé pour obtenir une certification enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles, en totalité, ou en partie. L’expérience requise est de 3 ans en rapport avec la certification. La durée du congé est limitée à 24 heures de temps de travail (consécutives ou non consécutives).

Le salarié en CDI doit justifier d’une ancienneté d’au moins 5 ans, consécutifs ou non, dont 12 mois au sein de l’entreprise.

Un délai de franchise de 5 ans doit être respecté entre 2 congés de bilan de compétence. Ce délai de franchise ne s’applique cependant pas si le salarié a changé d’employeur. Le salarié en CDD doit justifier de 24 mois consécutifs ou non en tant que salarié, quelle qu’ait été la nature des contrats successifs au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, sous contrat de travail à durée déterminée, au cours des 12 derniers mois.

La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de transformer votre expérience en diplôme, sans nécessairement suivre une formation. Réalisée dans le cadre d’un congé VAE, du plan de formation de votre entreprise ou du droit individuel à la formation (CPF ou DIF portable), elle peut être préalable à une période de professionnalisation.

 

Quel intérêt ?

Faire reconnaître officiellement vos compétences.
Valoriser les connaissances et savoir-faire que vous avez acquis.
Développer votre employabilité et sécuriser votre parcours professionnel.
Obtenir le diplôme requis pour accéder à un concours ou une formation.

 

Etes-vous concerné ?

Oui, si vous totalisez au moins trois ans d’expérience professionnelle ou extra-professionnelle (bénévole, associative…) en rapport direct avec la certification que vous souhaitez obtenir : diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle (CQP) inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Ne sont pas pris en compte dans l’expérience professionnelle les périodes de formation (initiale ou continue) et les stages effectués dans le cadre de l’obtention d’un diplôme. Si vous avez travaillé en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, le temps correspondant ne peut donc pas être validé.

Vous pouvez entreprendre une démarche de VAE quel que soit votre âge, votre niveau d’études ou votre contrat de travail (CDI, CDD, intérim, à temps plein ou à temps partiel). Dans tous les cas, vous devez êtrevolontaire pour cette démarchequi nécessite un investissement personnel important.

 

Qui prend l’initiative ?
Vous, dans le cadre du « congé VAE » ou du CPF.

Si la VAE se déroule pendant votre temps de travail, vous demandez à votre entreprise une autorisation d’absence au titre du «congé VAE» (durée maximum 24 heures), par écrit, au moins 60 jours à l’avance, en précisant :
- le diplôme, titre ou CQP que vous visez ;
- les dates, la nature et la durée des actions permettant de faire valider les acquis de votre expérience ;
- les coordonnées de l’organisme qui délivre la certification.

Votre employeur doit vous répondre dans undélai de 30 jours: il ne peut pas refuser votre demande mais peut la reporter, pour raisons de services, dans la limite de 6 mois.

Une fois l’autorisation d’absence obtenue, vous adressez au Fongecif une demande de prise en charge financière.

- Le congé VAE vous permet de participer aux épreuves de validation organisées par l’autorité qui délivre la certification (diplôme, titre ou CQP) et de bénéficier d’un accompagnement à la préparation de cette validation.
- Vous n’avez pas d’autorisation d’absence à demander à votre employeur si vous réalisez la VAE sur votre temps personnel : dans ce cas, adressez-vous directement au Fongecif.


Votre employeur, s’il vous propose d’effectuer une VAE dans le cadre du plan de formation de l’entreprise

Afin de formaliser votre adhésion à cette démarche, vous signez préalablement une convention tripartiteavec votre entreprise et le ou les organismes qui interviennent aux différentes étapes du processus (organisme certificateur, accompagnateur…). Cette convention, qui atteste de votre consentement, précise le diplôme, titre ou CQP que vous visez, la période de réalisation de la VAE et les conditions de prise en charge (par l’entreprise et éventuellement par l'OPCA) des frais correspondants.

 

Vous venez d’arriver dans l’entreprise et disposez de droits au DIF portable ?

Vous pouvez les utiliser (pendant 2 ans à compter de votre embauche) pour réaliser une VAE avec l’accord de votre employeur. Si vous entreprenez une telle démarche sur votre temps personnel, contactez directement votre OPCA qui peut prendre en charge tout ou partie du coût de la VAE, en fonction de la somme mobilisable au titre de votre CPF.

 

Comment se déroule la VAE ?

La VAE se déroule en 4 étapes clés :

Choix du diplôme, titre ou CQP

Il est important de bien définir votre projet avant de vous lancer dans la VAE : informez-vous en amont sur le déroulement du processus de validation et faites-vous accompagner pour choisir la certification la plus adaptée (correspondant le mieux à vos compétences et expériences). Attention ! Le diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle (CQP) que vous visez doit être inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) : consultez ce répertoire sur www.cncp.gouv.fr.

Des Points Information Conseil (PIC) VAE sont présents dans chaque région. Pour trouver leurs coordonnées, consultez le portail de la validation des acquis de l’expérience :www.vae.gouv.fr
N’hésitez pas à contacter ces organismes pour vérifier la faisabilité de votre projet et vous guider dans vos démarches.

Dépôt du dossier de candidature

Vous devez retirer un dossier de candidature auprès de l’organisme qui délivre la certification. Remplissez bien ce dossier, détaillez vos expériences, joignez les justificatifs requis : cette étape conditionne la « recevabilité » de votre demande de VAE

Rédaction du dossier de VAE

Votre demande est recevable ? Vous devez rédiger votre dossier de VAE en décrivant en détail vos savoirs et savoir-faire en lien avec la certification. Faites-vous accompagner dans cette étape par l’organisme certificateur ou par un prestataire indépendant (par exemple, un organisme de formation).

Passage devant le jury

Votre dossier va être étudié par un jury composé d’enseignants, de formateurs et de professionnels du secteur. Le jury peut vous proposer un entretien et/ou une mise en situation professionnelle pour compléter l’étude du dossier.
A l’issue du processus de validation, le jury délivre tout ou partie du diplôme. En cas de validation partielle, sachez que vous avez 5 ans pour obtenir les connaissances et savoir-faire manquants. Pour les acquérir, vous pouvez compléter votre expérience et vous représenter devant le jury de validation. Vous pouvez aussi suivre une formation, par exemple dans le cadre d’une période de professionnalisation.

 

Qui finance la VAE ?

Vous réalisez votre VAE dans le cadre du congé VAE ? Le Fongecif prend en charge une partie des coûts liés à la validation et à l’accompagnement, ainsi que votre rémunération (dans la limite de 24 heures) si vous l’effectuez pendant le temps de travail. L’employeur maintient votre salaire et se fait ensuite rembourser par cet organisme.
Vous entreprenez cette démarche dans le cadre du plan de formation, du DIF ou du DIF portable ?Votre entreprise finance le coût de la VAE (inscription auprès de l’organisme certificateur et accompagnement) et votre rémunération (salaire ou allocation de formation). Elle peut demander à son OPCA la prise en charge de ces frais.

 

La validation des acquis de l'expérience (VAE)

La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet à toute personne engagée dans la vie active de transformer son expérience en diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle (CQP), sans nécessairement suivre une formation. Mise en œuvre dans le cadre d’un congé VAE, du plan de formation de l’entreprise ou du CPF, elle peut être préalable à une période de professionnalisation.

 

Publics visés

Tous les salariés volontaires qui totalisent au moins trois ans d’expérience professionnelle ou extra-professionnelle(bénévole, associative…) en rapport direct avec la « certification » visée (diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle – CQP).

L’expérience peut avoir été acquise de manière continue ou discontinue, dans le cadre d’activités salariées (CDI, CDD, intérim), non salariées ou bénévoles. Les périodes de formation (initiale ou continue) et les stages effectués dans le cadre de l’obtention d’un diplôme ne sont pas pris en compte. Ainsi, un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation ne peut pas être comptabilisé au titre de la VAE.

Les demandeurs d’emploipeuvent également effectuer une VAE .

 

Initiative

La VAE peut être réalisée à l’initiative du salarié ou de l’entreprise, dans le cadre de plusieurs dispositifs :

 Initiative   Dispositifs mobilisables   Conditions de réalisation 
 Entreprise  Plan de formation  Avec l'accord du salarié, pendant le temps de travail ou en dehors de celui-ci
 Salarié
 
 DIF  Avec l'accord de l'entreprise, pendant le temps de travail ou en dehors de celui-ci

 DIF portable

 (salarié nouvellement embauché)

Avec l’accord de l’entreprise pendant le temps de travail
Congé VAE Sans l’accord de l’entreprise en dehors du temps de travail